Arcep : les abonnés libres d’engagement sont majoritaires, les opérateurs virtuels reculent

Publié le 14 mai 2017 à 22h07

Pierre-Yves C.

Pas de commentaire

L’Arcep a publié un bilan trimestriel détaillant le marché de la téléphonie mobile. On y voit que le parc de cartes SIM actives est de 73,039 millions de cartes, une hausse de tout de même 1,213 million de cartes en un an.Cette augmentation générale accompagne une hausse globale des forfaits achetés auprès des opérateurs. Cependant, les opérateurs virtuels sont, quant à eux, en recul par rapport au trimestre précédent.

D'après l'Arcep, il y avait 62,121 millions d’abonnements téléphoniques au 31 mars 2017

Si l’on distingue les abonnements des cartes prépayées, ces dernières sont en recul depuis un an. Face aux plus de 62 millions de forfaits contractés, on dénombre 10,877 cartes prépayées en circulation. Les abonnements mobiles sont donc très largement majoritaires. Cependant, sur le total des cartes SIM en circulation, on remarque qu’un certain nombre d’entre elles ne sont pas actives. 2,624 millions de cartes seraient ainsi inactives, majoritairement dans le parc des abonnements auprès des opérateurs.

En un an, le nombre de cartes SIM en circulation a augmenté de 1,213 million au total. Pour bien faire la distinction entre forfait et cartes prépayées, les premiers ont augmenté, sur la même période, de 2,249 millions. Ce chiffre laisse déjà entendre la baisse du nombre de cartes prépayées en circulation. Celles-ci sont actuellement 1,037 million moins nombreuses qu’il y a un an.

Sur l’ensemble des forfaits, l’Arcep annonce que 65,8% des forfaits en métropole sont libres d’engagement. Cela représente environ 2 forfaits sur 3. Cela souligne la pénétration importante des forfaits sans engagement de durée, attractifs par leur prix et leur contenu, autant que par la liberté laissée aux usagers de changer d’opérateur quand bon leur semble.

Tableau de l'Arcep

Tableau récapitulant le parc de cartes SIM en France. Les chiffres sont en millions.

Les opérateurs virtuels en recul de 107000 abonnés en trois mois

Le cas des MVNO, ou opérateurs virtuels, est plus subtil. Le fait est que depuis le trimestre dernier, ils ont perdu 107000 abonnés, et 0,2% de part de marché. Cette baisse était déjà présente dans le trimestre précédent. Cependant, sur l’année, l’Arcep affiche que les opérateurs virtuels ont gagné 134000 clients. Difficile donc d’établir une dynamique réelle à l’heure actuelle. Leurs parts de marché restent assez stables par ailleurs.

Les opérateurs virtuels utilisent le réseau des autres opérateurs, comme le fait par exemple La Poste Mobile avec SFR. C’est pour cela qu’on les qualifie de virtuels. Ce n’est donc pas sur la qualité du réseau qu’ils attirent leurs clients, mais sur le contenu de leurs offres. Cependant, la concurrence est particulièrement forte ces derniers temps au sein des opérateurs classiques, et les MVNO ont du mal à suivre. Cela peut expliquer la baisse récente de leurs parts de marché.

Vous pouvez retrouver ici les meilleurs offres de forfaits sans engagement.

80 articles publiés

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves Coulbeaux

Rédacteur web, Pierre-Yves saura nous donner les informations les plus exclusives à propos des opérateurs, ainsi que les dernières offres à ne pas manquer.

Donnez votre opinion : commentez !