Vers une reconnaissance des lignes de la main pour Samsung ?

Publié le 14 décembre 2017 à 10h38

Elsa M.

Pas de commentaire

Reconnaissance d'iris ou amélioration du lecteur d'empreinte digitale ? Difficile de savoir quelle sera la technologie finale employée par Samsung pour son Galaxy S9. Un brevet déposé récemment laisse imaginer cette fois un système de reconnaissance grâce aux lignes de la main.

Ce n'est pas une application de voyance que Samsung souhaite développer. Et pourtant, la dernière éventualité concernant la sécurité des smartphones du constructeur coréen reposerait sur la lecture des lignes de la main.

Une sécurité biométrique approfondie pour Samsung grâce aux lignes de la main

Il ne sera pas nécessaire de croire à l'influence du zodiaque pour soumettre les lignes de la main à la technologie Samsung. En effet, il s'agit ici de science : après avoir expérimenté la reconnaissance digitale, c'est la main toute entière qui pourrait représenter le support biométrique de référence pour assurer la sécurité des smartphones. Auparavant, les Samsung Galaxy S8 se contentaient d'une reconnaissance par l'empreinte digitale, du bout du doigt. Mais le positionnement du capteur sur l'habitacle du téléphone n'était pas sans poser problème. Afin de corriger cette imperfection, un nouveau brevet vient d'être déposé.

Samsung dépose un nouveau brevet concernant la reconnaissance, cette fois non plus digitale mais des lignes de la main.

Le brevet tout juste déposé peut permettre aux futurs smartphones Samsung de reconnaître les lignes de la main d'un utilisateur.

De quoi s'agit-il ? Le capteur pourra être capable de reconnaître la main de l'utilisateur via l'appareil photo du téléphone. Toutefois, cette possibilité ne devrait pas être exploitée de la même manière que la reconnaissance digitale. Demandant un recours à une prise de vue de la main, ce mécanisme est moins instinctif que peut l'être par exemple la reconnaissance faciale. En revanche, cela pourrait être l'alternative idéale en cas d'oubli du code PIN qui déverrouille normalement l'appareil. Une fois que l'appareil a reconnu la main de son propriétaire, il lui donne un indice afin de l'aider à retrouver son mot de passe oublié. Il ne déverrouille cependant pas l'écran.

Fallait-il vraiment une nouvelle méthode de reconnaissance ?

On peut en effet se demander si, face à la profusion de moyens de sécurité qui existent aujourd'hui, le dépôt de nouveau brevets concernant ces systèmes était nécessaire. En réalité, si tout ces moyens existent, aucun ne semblent être suffisamment efficace pour l'instant. Les problèmes de la reconnaissance digitale, telle qu'elle est utilisée sur les Samsung S8 ont été évoqués plus haut, au sujet de la difficulté de maniabilité rencontrée. De plus il était également possible de facilement contourner le mécanisme grâce à des imitations.

La reconnaissance faciale employée sur l'iPhone X a déjà été mise en cause. Le Face ID aurait été trompé à l'aide d'un simple masque, par l'entreprise de cyber-sécurité vietnamienne Bkav. pour rappel, sur le Samsung Note8, la reconnaissance faciale pouvait même être dupée à l'aide d'une simple photographie de l'utilisateur.

Samsung n'avait pas réussi à développer un système de reconnaissance faciale optimale.

Sur le Samsung Galaxy S8 le mécanisme de reconnaissance avait vite été trompé par la présentation d'une simple vidéo.

Quelle pourrait être l'alternative idéale ? C'est dans l'intelligence artificielle que Samsung, et même son concurrent Huawei, ont annoncé leur volonté de tout miser. Véritable secteur d'avenir, l'internet des objets pourrait aussi permettre aux smartphones de développer leurs compétences. L'une des applications de l'intelligence artificielle dans la sécurité concerne notamment les possibilités de personnalisation des smartphones.

41 articles publiés

Elsa Mokrane

Elsa Mokrane

Passionnée de nouvelles technologies, Elsa vous informera chaque jours des actualités sur les smartphones ainsi que toutes les technologies associées.

Donnez votre opinion : commentez !