5G en Europe : la France sera le pays le plus connecté

Publié le 26 octobre 2017 à 16h46

Nesrine M.

Pas de commentaire

La GSMA est une association basée à Londres qui représente près de 800 opérateurs de téléphonie mobile à travers 220 pays du monde. C'est la GSMA qui organise chaque année le fameux Mobile World Congress (MWC). Il s'agit du plus grand salon de l'industrie de la téléphonie mobile. L'association vient de publier un rapport intitulé “The Mobile Economy : Europe 2017” sur l'avenir de la 5G en Europe. Le rapport dresse un bilan prévisionnel positif pour la France, qu'il place en tête des pays les mieux connectés en 5G d'ici 2025.

En 2025, 31% des connexions mobiles se feront en 5G en Europe, 47,6% en France

Les instances européennes et les acteurs du secteur l'ont bien compris : la 5G est un enjeu majeur pour l'avenir de la téléphonie mobile. Le développement et le déploiement de ce réseau du futur est au coeur de leurs préoccupations. GSMA estime que l'Europe atteindra 214 millions de connexions 5G d'ici 2025. Ce sera donc 31% des connexions mobiles totales pour une couverture de 73% du territoire. En tête des pays européens les plus connectés, on trouve :

  • l'Allemagne : 37 millions de connexions soit 33,6%,
  • le Royaume-Uni : 34 millions de connexions soit 43,7%,
  • la France : 32 millions de connexions soit 47,6%.
L'Europe sera connectée en 5G d'ici 2025

Le déploiement de la 5G en Europe débutera en 2020.

La France s'en sort donc bien. D'ailleurs, c'est toute l'Europe qui s'en sort bien en général puisqu'elle sera la deuxième région du monde la plus connectée. Sans surprise, on trouve en tête l'Asie du Pacifique, avec la Corée du Sud, le Japon et la Chine. Ce qui est plus surprenant, c'est que l'Europe sera plus connectée que l'Amérique du Nord, qui passe en troisième position.

Le retard de l'Europe en 4G lui servira à prendre de l'avance dans le déploiement de la 5G

Cela peut paraître absurde, mais c'est bien le retard de l'Europe en matière de déploiement de la 4G qui lui servira à prendre de l'avance dans le déploiement de la 5G. D'après l'étude de GSMA, le déploiement de la 5G sera d'abord lancé en Asie et en Amérique du Nord. Son adoption se fera néanmoins plus lentement que celle de la 4G. L'Europe fera exception puisque la croissance de l'adoption de la 5e Génération devrait dépasser celui de la 4G, encore jeune. La transition devrait donc se faire rapidement en Europe. Le continent sera toutefois confronté à un challenge de taille : la disponibilité des spectres de fréquence. Les sites de déploiement de la 4G sont effectivement encore en train d'être distribués en France.

L'adoption de la 4G en Europe

L'adoption de la 5G sera plus rapide en Europe que dans le reste du globe.

Les opérateurs français semblent tout de même avoir bien saisi les enjeux du déploiement de la 5G. Orange en tête, ils multiplient les tests techniques de prototypes 5G. Récemment, c'est Free qui a testé son réseau 5e Génération à Paris entre le 9 et le 13 octobre dernier, avec l'accord de l'Arcep. Le rapport de GSMA précise que les investissements dans le développement de la 5G ont déjà bien commencé. Il est question de 219 milliards d'euros jusqu'à présent. Il prévoit également des investissements beaucoup plus conséquents après 2020.

214 millions de connexions se feront en 5G d'ici 2025

43 articles publiés

Nesrine Medjeber

Nesrine Medjeber

Nesrine ne rate aucune actualité et s'efforce de vous proposer des informations utiles, notamment des classements, des tops et également des actualités sur les opérateurs. ---> Contacter Nesrine

Donnez votre opinion : commentez !