Après Orange Bank, le Crédit Agricole propose aussi une offre adaptée aux mobiles

Publié le 18 novembre 2017 à 15h48

Elsa M.

Pas de commentaire

Tout juste une semaine après la sortie de la banque en ligne et mobile Orange Bank, le Crédit Agricole riposte. Pas question pour cette banque de voir ses clients courir vers la banque de l'opérateur sous prétexte d'une modernisation. Avec sa nouvelle offre, le Crédit Agricole souhaite aussi adapter ses usages aux nouveaux besoins de ses clients connectés. Car l'avenir de la banque est bien dans la bande digitale, comme le montre le développement de ces dernières en 2017. Qu'est-ce que la banque du Crédit Agricole propose comme adaptation de ses services aux utilisateurs de mobiles ?

Une offre souple et peu chère

Orange Bank se targue d'être gratuite : ouverture et frais de gestion bancaires ne sont pas facturés. Pour le Crédit Agricole, une autre stratégie a été préférée. Il s'agit de proposer un tarif mensuel peu élevé de 2e, pour pouvoir bénéficier du compte entrée de gamme baptisé “Eko”.

Quels sont les services proposés ? Banque digitale, l'ouverture du compte ainsi que la carte bancaire internationale sont donc compris dans ce tarif de 24e/an. Là où le Crédit Agricole propose de se positionner sur le même créneau que Orange, c'est en proposant une application mobile incluse. Cette dernière permet par exemple de gérer ses comptes. À bas coûts, il s'agit de cibler une clientèle qui veut se gérer en temps réel, avec mobilité et fluidité. Le Crédit Agricole pense en particulier aux jeunes consommateurs. Les systèmes d'alertes, permises par l'application sur les smartphones des clients, permettent une autonomisation ainsi que de donner un avantage comparatif par rapport aux autres banques existantes.

Une Banque qui reste plus traditionnelle que vraiment digitale

Banque connectée mais qui reste traditionnelle

Le Crédit Agricole propose donc un compte comprenant une application smartphone. Vers une véritable banque digitale ? Plutôt une offre bancaire traditionnelle qui s'adapte à une cible plus connectée.

Malgré l'élaboration d'une application, il n'en demeure pas moins que le compte Eko pêche par son manque de services véritablement digitaux. En effet, ceux qui souhaitent utiliser l'application ApplePay ne pourront toujours pas le faire. Le fonctionnement du paiement smartphone passe par PayLib.

Les deux applications de gestion du compte accessible via smartphone correspondent donc à deux volets : Ma Banque et Ma Carte. Les plafonds de retraits, la consultation du solde seront les principaux outils utiles. Le paiement digital n'est pas vraiment proposé comme une alternative systématique à la carte bancaire. Par ailleurs, pas d'autorisation de découvert. A l'instar d'Orange Bank, si consulter ses comptes devient plus facile, moins de tolérance concernant le solde bancaire.

Enfin, la riposte du Crédit Agricole est rejointe par les stratégies de d'autres groupes bancaires traditionnels : le crédit mutuel propose lui une fonction avec ApplePay, tandis que la Banque Populaire prévoit une modernisation de ses services pour 2018.

41 articles publiés

Elsa Mokrane

Elsa Mokrane

Passionnée de nouvelles technologies, Elsa vous informera chaque jours des actualités sur les smartphones ainsi que toutes les technologies associées.

Donnez votre opinion : commentez !