Le gouvernement signe la fin des zones blanches

Publié le 16 janvier 2018 à 8h33

Nesrine M.

Pas de commentaire

C'est décidé, les zones blanches seront bientôt de l'histoire ancienne en France, concernant téléphonie mobile, en tout cas. Sous la garde de l'Arcep, le gouvernement a signé un accord avec les quatre opérateurs télécoms. L'objectif est notamment de couvrir la totalité du territoire en connexion 4G. Il était temps que la France rattrape son retard sur ses voisins européens. Cet accord devra changer le quotidien des Français, sachant que 500 villages sont aujourd'hui considérés comme des zones blanches. Des dizaines de milliers de communes sont encore connectées à Internet en 2G ou en 3G. La situation est sur le point de changer, grâce à la signature de cet accord, à en croire le communiqué de l'Arcep à ce sujet. Les enjeux sont énormes, puisque 3 milliards d'euros seront investis pour concrétiser cette décision.

3 milliards d'euros à investir sur trois ans pour accélérer la couverture numérique des territoires

Éliminer les zones blanches et fournir une connexion très haut débit de qualité aux Français ne se fera pas du jour au lendemain. Cela nécessitera du temps et de l'argent, à savoir trois années et 3 milliards d'euros. Durant ces trois ans, les opérateurs Free Mobile, Orange, Bouygues Telecom et SFR Altice s'engagent à apporter les infrastructures nécessaires. Il devront ainsi installer 5 000 antennes et pylônes et équiper 30 000 kilomètres de voies ferrées. Accélérer la couverture des axes de transport et généraliser la couverture téléphonique à l’intérieur des bâtiments font partie des objectifs à atteindre. Ce sont les opérateurs de la téléphonie mobile qui prendront en charge les coûts de ces travaux, en plus de leur gestion.

Les zones blanches seront bientôt de l'histoire ancienne en France.

Les travaux nécessaires à la fin des zones blanches s'élèveront à 3 milliards d'euros, sur trois ans.

La pression du gouvernement à l'origine de l'accord sur la fin des zones blanches : respecter le Plan France Très Haut Débit

Cet engagement est né d'une contrainte et d'une pression exercées par le gouvernement. Les opérateurs ont accepté de financer la fin des zones blanches en échange du renouvellement de leur licence. Interrogé par le JDD à ce sujet, le Secrétaire d'État Julien Denormandie a confirmé la situation. D'après lui, le Premier ministre Edouard Philippe avait posé un ultimatum aux opérateurs. Afin de s'assurer qu'ils respectent leurs engagements, un observatoire sera publié chaque trimestre, surveillé par l'Arcep.

La fin des zones blanches, c'est pour bientôt.

La fin des zones blanches est un enjeu de tailles pour l'Arcep et pour le gouvernement d'Édouard Philippe.

Conformément au Plan France Très Haut Débit, plus de 10 000 communes qui sont aujourd’hui en 2G ou 3G passeront enfin à la 4G, d'ici 2020. Les opérateurs ne devront désormais plus se contenter de placer quelques antennes et pylônes dans les régions les plus reculées. Ils devront s'assurer que leurs équipements transmettent un réseau de qualité, sur tout le territoire. Il reste à se demander quand pareille mesure sera prise pour offrir une prestation similaire à la connexion internet fixe. La France enregistre également un important retard de ce côté. Depuis le lancement de la plateforme “J'alerte L'Arcep” il y a deux mois, déjà plus de 12 600 plaintes ont déjà été déposées par les abonnés mobiles et fixes.

À voir aussi : SFR Altice cherche un acheteur pour ses droits sportifs.

43 articles publiés

Nesrine Medjeber

Nesrine Medjeber

Nesrine ne rate aucune actualité et s'efforce de vous proposer des informations utiles, notamment des classements, des tops et également des actualités sur les opérateurs. ---> Contacter Nesrine

Donnez votre opinion : commentez !