5G : 6,49 milliards d’euros dépensés par les opérateurs allemands

Publié le 28 juillet 2019 à 10h37

Anaïs H.

Pas de commentaire

Avec un lancement imminent, la 5G n’en finit pas de faire les gros titres. Bien que certains pays aient déjà mis en route ce nouveau réseau mobile, d’autres sont encore au stade des enchères. L’Allemagne vient d’ailleurs de boucler cette étape, après trois mois de discussions entre les opérateurs et le gouvernement. Dans cette optique, les licences viennent d’être attribuées et le coût final s’élève à 6,49 milliards d’euros pour les opérateurs allemands.

3 mois d’enchères et 6,49 milliards d’euros dépensés pour le déploiement de la 5G en Allemagne

La 5G amène avec elle différents débats, dont notamment celui concernant l’attribution des fréquences. En Allemagne, trois opérateurs se disputent ce marché : Deutsche Telekom, Vodafone et Telefonica. Ces firmes ont récemment dû dépenser des sommes colossales afin de pouvoir obtenir les fréquences indispensables au déploiement de la 5G. Au cours de ces enchères, un opérateur virtuel a également réussi à tirer son épingle du jeu : Drillish. Ce dernier a en effet obtenu 50 Mhz dans les bandes des 3,6 Ghz.

Les opérateurs allemands impliqués dans le déploiement de la 5G

En Allemagne, quatre opérateurs de téléphonie se partagent désormais le marché de la 5G.

Depuis le 19 mars 2019, les opérateurs allemands se livrent une bataille sans relâche. Il a finalement fallu plus de trois mois pour parvenir à un accord. Il s’agit très certainement, pour l’instant, de la plus longue période d’enchères pour les fréquences 5G. Au final, le montant dépensé par les opérateurs allemands s’élève à 6,49 milliards d’euros. Bien que cette somme soit conséquente, il ne s’agit toutefois pas d’un record. Les opérateurs italiens ont en effet d’ores et déjà dépensé 6,55 milliards d'euros.

France : des modalités d’attribution encore indéfinies pour les fréquences 5G

Face à ces chiffres importants, beaucoup s’interrogent sur le montant que débourseront les opérateurs français. Même si la 5G reste un enjeu majeur, les dépenses ne devraient pas être les mêmes qu’en Allemagne. Le gouvernement français a en effet déjà fait part de sa volonté de faciliter l’attribution des fréquences. Le but est de proposer un prix attractif en échange d'un déploiement rapide. Dans cette optique, il souhaite également ne pas voir les enchères s’envoler et impose la présence de quatre opérateurs français. Les modalités d’attribution n’ont cependant pas encore été définies précisément.

La France n'a pas encore attribué les fréquences aux opérateurs de téléphonie français

En France, trois opérateurs se partagent les stations expérimentales 5G : Bouygues Telecom, SFR et Orange.

Dans toute l’Europe, le volume de l’investissement dépend également de l’affaire Huawei. Selon un rapport de la GSMA, les dépenses pourraient bien augmenter considérablement si la firme chinoise finit par être exclue du marché européen. Dans ce cas de figure, les opérateurs européens doivent s’attendre à un surcoût de 55 milliards d’euros supplémentaires. Cette somme correspond notamment au remplacement des équipements installés par la firme chinoise.

À voir aussi : la France dépasse les 100 stations d'expérimentation 5G.

35 articles publiés

Anaïs Hillion

Anaïs Hillion

Donnez votre opinion : commentez !