L’Afrique booste le CA d’Orange, mais pas sa valeur boursière

Publié le 19 novembre 2019 à 11h23

Marie B.

Pas de commentaire

La progression d'Orange en Afrique et au Moyen-Orient lui a permis de contrebalancer des résultats moyens dans ses principaux marchés européens : La France et l’Espagne.  Le groupe profite donc d’un chiffre d’affaire progressant de 2,6% sur le troisième trimestre 2019.

Orange met les bouchées doubles sur ses offres mobiles en Afrique et au Moyen-Orient

L’opérateur historique des télécoms profite d’une croissance non-négligeable de 7,6% en Afrique et au Moyen-Orient. Cette progression, notamment due à une hausse des abonnés, lui permet de confirmer une croissance dynamique au dernier trimestre 2019. L’offre des services mobiles doit également avoir un impact sur ces résultats, plus particulièrement celle permettant de réaliser des transferts d’argent. En France et en Espagne néanmoins, les difficultés se font sentir. Dans l'Hexagone, par exemple, le chiffre d'affaire du groupe Orange est en baisse. L'entreprise peut cependant rester optimiste, avec une hausse de 0,5% en comparaison au deuxième trimestre.

Orange chute au CAC 40

Orange chute en bourse sur le mois d'avril 2019, mais remonte légèrement au troisième trimestre

Orange profite notamment de nouveaux clients sur le territoire : 90 000 pour le mobile, et près de 64 000 pour le fixe. L’offre fibre du groupe est sans nul doute à l’origine de cette bonne nouvelle. En Espagne, le groupe fait cependant face à une concurrence accrue avec l’arrivée d’un nouvel opérateur. Comparable au Free français, Vodafone dénote en effet par des offres peu onéreuses qui orientent le marché espagnol vers du low-cost.

Le CAC40 confirme la chute d'Orange en Europe

Ce mardi 29 octobre, Orange chutait de près de 1% au CAC 40 en raison d’un taux d’investissements en baisse, le Capex. La donnée EBITDA, le résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements, manifeste une croissance modérée plus faible que celle de 2019. Cette valeur est en quelque sorte l’équivalent américain de l’excédent brut d’exploitation.

Le groupe a ainsi souffert de la stratégie promotionnelle de ses concurrents. Orange, se positionnant sur le haut de gamme, fait donc face à une guerre des prix conséquente au sein de ses principaux marchés européens. Des nouveaux investisseurs sont également apparus au sein des groupes Bouygues Telecom, Iliad et SFR. Orange doit donc opérer une nouvelle stratégie afin de valoriser au mieux ses actifs sur le marché. L’opérateur devrait nous en apprendre plus dès le 4 décembre.

12 articles publiés

Marie Barbero

Marie Barbero

Donnez votre opinion : commentez !