Nokia chute en bourse à cause de difficultés liées à la 5G

Publié le 30 novembre 2019 à 7h58

Marie B.

Pas de commentaire

Rajeevi Suri, CEO de Nokia, peut être fier d’avoir réalisé de bons résultats sur le troisième trimestre 2019. L’entreprise finlandaise de télécommunications a en effet lancé pas moins de 15 réseaux 5G  avec ses clients principaux aux États-Unis, en Corée, ou encore en Arabie Saoudite. En dépit de cela, Nokia est en train de déchanter. L'entreprise risque prochainement d’être victime du revers de la médaille 5G ; le pire est donc à venir pour la prochaine année.

Nokia se félicite sur plusieurs domaines d’activités

Nokia continue sa longue route de réduction des coûts pour 2019 avec optimisme. Le troisième trimestre du constructeur, très bon, s’est soldé par une progression générale de ses vente. Couplée au développement de 15 réseaux 5G au niveau mondial, Nokia devrait donc profiter d’un solide quatrième trimestre. L'entreprise de télécommunications déclare ainsi haut et fort que de nombreuses activités du groupe ont très belle mine, ce qui se ressent directement au niveau de sa marge opérationnelle. Rajeevi Suri prévoit ainsi une hausse de la trésorerie nette qui s’élèverait à 1,2 milliards d’euros.

Réseau mobile 5G : du fil à retordre pour Nokia

Le nouveau monde de la 5G est bien cruel pour le constructeur finlandais. Nokia avait pourtant aperçu l’ombre de certains risques liés à la phase initiale du réseau. La rentabilité de ce dernier n’est en effet pas au beau fixe en Chine, et les coûts des produits 5G de première génération développés par Nokia s’avèrent plus élevés que prévus. Enfin, les pressions exercées sur les prix concernant les transactions 5G n’ont sans doute pas arrangé le cas du constructeur. Nokia doit donc revoir ses prévisions à la baisse pour 2020, avec une marge opérationnelle prévue entre 8 et 11%, contre 12 à 16% espérée au départ par le groupe.

Nokia en difficultés à cause de la 5G : ses actions s'effondrent

La 5G ne profite pas à Nokia et fait chuter son action en Bourse

Ces nombreuses difficultés ont fait chuter ses actions en bourse de près de 21% le jeudi 24 Octobre. Le jour suivant, la crise continuait de plus belle avec 4% de baisse supplémentaire. Rajeevi Suri s’est donc vu contraint de ne pas verser les dividendes prévus et doit désormais se concentrer davantage sur une baisse de ses dépenses.

9 articles publiés

Marie Barbero

Marie Barbero

Donnez votre opinion : commentez !