Forfaits 4G faussement illimités : les mesures américaines bientôt en France ?

Publié le 27 novembre 2019 à 7h44

Marie B.

Pas de commentaire

« Internet illimité sans engagement » : les offres de ce type pullulent et font réagir les consommateurs, fervents d’une 4G sans conditions. Ces dernières années cependant, le guet-apens a été dévoilé et fait réagir les associations de consommateurs. Rien n’est illimité, et encore moins les data. Accusant de tromper le grand public, les opérateurs doivent donc réagir pour ne pas se faire taper sur les doigts.

Les États-Unis sanctionnent les forfaits internet faussement illimités

2019 termine mal pour l’opérateur américain AT&T, qui doit s’en remettre à la décision de la « Federal Trade Commission ». L'autorité est en effet en charge de statuer sur les droits relatifs à la consommation aux Etats-Unis. L’entreprise devra donc débourser 60 millions de dollars à ses clients escroqués par des offres internet « illimitées ». Le débit était en réalité bridé dès lors que le consommateur avait dépassé les 2Go prévus. La lenteur qui en découlait rendait alors internet inutilisable. L’autorité a considéré que l’opérateur déformait la réalité dans un but purement commercial.

Quelles mesures possibles en France pour tuer les faux forfaits illimités ?

En France également, ces pratiques sont monnaie courante pour les opérateurs. Au-delà d’un certain nombre de gigas, le débit ralentit et retourne sur un réseau 3G plus lent. Si certaines entreprises se  positionnent désormais sur ce créneau pour promettre des offres « réellement illimitées », ce n’est pas par hasard. Free propose notamment une offre de ce type à 15,99€ réservée aux détenteurs d’un abonnement Freebox. SFR elle, fait monter les enchères avec un prix de 39,99€ pour une offre internet illimitée sans SFR Family.

Free propose des vrais forfaits illimités en 4G

L'opérateur Free est un des seuls à proposer une réelle offre internet illimitée en France

Il fallait bien réagir à la décision de l’UFC-Que Choisir en 2012. Celle-ci obligeait en effet les opérateurs à préciser certaines données chiffrées détaillant leurs offres. Autrement dit, le nombre de gigas avant bridage du débit devait être clairement affiché pour ne pas duper le consommateur, sous peine de mise en demeure pour l'entreprise.

Forcé de constater que sept ans après, les fournisseurs internet aiment toujours autant jouer sur les mots. « Forfait illimité 100 Giga » prône donc RED by SFR. Sosh de son côté également, propose un « illimitée 50 Gigas ». Les opérateurs jouent donc de plus en plus avec le feu ardent du tribunal du commerce, qui pourrait perdre patience d’ici peu.

9 articles publiés

Marie Barbero

Marie Barbero

Donnez votre opinion : commentez !