5G aux États-Unis : les opérateurs déploient leur stratégie

Publié le 26 mars 2020 à 10h56

Marie B.

Pas de commentaire

Le déploiement de la 5G a d'ores et déjà débuté dans plusieurs pays en fin d'année 2019. Pour cette nouvelle année 2020, les États-Unis officialisent à leur tour le grand virage technologique. Le réseau 5G américain a toutefois un long chemin devant lui, compte tenu de l'immensité du pays. Les stratégies de déploiement sont également différentes, et les opérateurs choisissent les fréquences 5G les plus avantageuses à développer.

Les États-Unis misent sur des fréquences 5G hautes, mais peu étendues

Les très hautes fréquences 5G se manifestent par une connexion à grande vitesse, mais peu étendue. À ce titre, les utilisateurs devront se trouver proches d'une antenne spécifique à cette fréquence pour profiter pleinement des avantages du réseau. Les intempéries ainsi que les paysages peuvent en effet être un frein à l'efficacité de ce type de 5G. L'opérateur Verizon a néanmoins décidé de se positionner sur ce créneau dans quelques grandes villes américaines, très restreintes.

Les difficultés liées à cette utilisation expliquent notamment le déploiement par les autres opérateurs de fréquences plus basses. L'opérateur téléphonique T-Mobile profite en ce sens du plus gros déploiement 5G aux États-Unis, utilisant les mêmes antennes que pour la 4G. La vitesse est donc sensiblement supérieure au réseau quatrième génération, mais promet de couvrir plus de 200 millions de personnes.

Fréquences 5G aux États-Unis : les alternatives possibles

Certains opérateurs du marché américain tels que AT&T proposent cependant de hiérarchiser les fréquences. Les très hautes seraient donc seulement disponibles aux entreprises, tandis que la 5G s'apparentant davantage à une 4G augmentée serait, pour sa part, distribuée dans près de vingt villes américaines. Séparer le type de fréquences par besoins pourrait ainsi être une solution viable au développement de la 5G dans un territoire aussi immense que celui des États-Unis.

Les moyennes fréquences 5G, compromis idéal au déploiement du réseau

Certains opérateurs téléphoniques américains ont choisi de développer des fréquences 5G moyennes pour couvrir plus de zones.

Enfin, la stratégie de l'un des opérateurs a potentiellement de belles promesses à tenir. Sprint s'est en effet imposé sur les moyennes fréquences du réseau, pouvant alors couvrir une surface optimale du territoire, tout en promettant une bonne rapidité de connexion. Le compromis miracle est d'ores et déjà surveillé par les concurrents de l'opérateur : AT&T et Verizon semblent vouloir mettre la main sur cette stratégie, idéale pour rester en course.

12 articles publiés

Marie Barbero

Marie Barbero

Donnez votre opinion : commentez !