Bouygues Télécom veut généraliser la VoWifi pour des appels gratuits à l’international

Publié le 3 septembre 2018 à 12h02

Bastien N.

Pas de commentaire

Bouygues Télécom veut favoriser les appels sans frais à l'international. Toutefois, la fin des frais de roaming ne lui semble pas accessible, faute de régulation internationale suffisante. Il mise plutôt sur la VoWifi. L'opérateur s'inspire de la fin des frais d'itinérance au sein de l'Union européenne, qui a considérablement libéré l'utilisation des data internet. Le canal des données mobiles à haut débit s'impose de plus en plus face aux autres réseaux.

Bouygues Télécom envisage de développer la VoWifi pour répondre aux besoins de communications internationales

Bouygues Télécom publie sur son blog fin juin 2018 un entretien avec Julien Gauchet, son chef de produit Roaming et International. Dans cet entretien, il évoque, suite à la libération de l'utilisation des données mobiles dans l'Union européenne, la possibilité d'utiliser la Vowifi. Ceci, afin de “contourner la 4G et ainsi de bénéficier de la gratuité de ses communications à travers le monde”.

La VoWifi, contraction de Voice Over WiFi, est l‘utilisation de la connexion Wi-Fi pour passer des appels vocaux. Le Wi-Fi est un réseau différent de celui du téléphone numérique, d'une part, et du transfert de données d'autre part. À l'international, LE Wi-Fi n'est donc pas soumise aux mêmes frais que les deux autres canaux. Les opérateurs de téléphonie mobile, en effet, doivent louer le réseau téléphonique de leurs homologues étrangers pour relayer les appels passés depuis ou vers l'étranger.

Infographie sur le fonctionnement de la VoWifi, la télécommunication orale par la Wi-Fi.

La leçon de l'Union européenne peut-elle s'étendre au monde ?

En 2017, le Parlement européen a supprimé les frais d'itinérance dans l'UE, et en 2018, il a plafonné les surcoûts des appels et des SMS vers d'autres pays, au sein de l'Union européenne. Cette limitation des surcoûts a naturellement bénéficié aux usagers partout dans l'Union. Depuis la suppression des frais de roaming, l'utilisation de data a bondi de 435%, selon le BEREC, le Body of European Regulator for Electronic Communication. On constate la même tendance pour la durée des appels par abonné depuis le plafonnement des frais. Ces chiffres traduisent donc une forte demande de communication à l'international.

La baisse du coût des communications et des données mobiles au niveau européen a permis l'essor de la consommation intra-européenne. Toutefois, il n'existe pas d'organe régulateur mondial équivalent au BEREC au sein de l'Union européenne. C'est pourquoi on ne peut pas espérer à terme une entente qui puisse baisser les frais des opérateurs, et les prix pour le consommateur.

La VoWifi est-elle la technique la plus adéquate ?

Voilà le contexte dans lequel Julien Gaucher avance son idée de développer la VoWifi. Il pense que cette technique permettrait de contourner les frais du roaming, afin de libérer les contraintes qui pèsent encore sur les appels à l'international. La VoWifi saura-t-elle cependant s'imposer face aux autres applications déjà utilisables au moyen d'une connexion internet ? Des applications telles que Skype ou WhatsApp sont déjà très répandues, notamment dans les pays où les appels et les SMS sont encore chers, et dans lesquels les forfaits illimités ne sont pas encore monnaie courante. WhatsApp, notamment, a déjà dépassé le milliard d'utilisateurs actifs. Bouygues Téléphone parviendra-t-il a imposer la VoWifi face à des outils déjà si populaires ?

30 articles publiés

Bastien Noel

Bastien Noel

Bastien rédige des actualités sur tous les sujets pour ne vous faire manquer aucune des nouvelles essentielles.

Donnez votre opinion : commentez !