Free devient le premier opérateur alternatif de France

Publié le 8 mars 2017 à 10h08

Pierre-Yves C.

Pas de commentaire

Le groupe Iliad a publié ses résultats annuels, et à leur lecture, Free apparaît comme le fournisseur le plus dynamique et populaire de France. Les chiffres indiquent que Free serait le premier opérateur alternatif du pays.

Des résultats qui placent Free en tête

Tous les fournisseurs d’accès internet n’ont pas encore publié leurs résultats, notamment SFR qui aura connu une année 2016 particulièrement difficile. En effet, le groupe au carré rouge concentre à lui seul plus de la moitié de l’ensemble des litiges avec des opérateurs. Ces éléments ont clairement terni l’image du groupe qui voit ses abonnés s’en aller pour rejoindre les concurrents au plus vite. Et les concurrents s’en frottent bien évidemment les mains, Free en tête.

Premier opérateur alternatif : des chiffres parlant pour Free

Les premiers mots du communiqué de presse du groupe Iliad sont « Performance commerciale exceptionnelle ». Le ton est clairement posé, et la suite détaille cette idée. 2400 sites mobiles 3G en plus pour Free, ce qui leur donne un an d’avance sur leur programme. Ce sont désormais 90% du territoire qui sont couverts par le réseau 3G du groupe. Free est désormais le premier opérateur alternatif sur le Haut Débit et le Très Haut Débit.

Qu’est-ce qu’un opérateur alternatif ?

Ce terme vient en opposition avec celui d’opérateur historique. En France, ce dernier est France Télécom qui est aujourd’hui devenu Orange. Les opérateurs alternatifs sont apparus vers la fin des années 80, quand le monopole sur les télécommunications a disparu. De cette perte de monopole s’ensuivit la concurrence à France Télécom avec par exemple Cegetel (aujourd’hui SFR). Vint la transformation de France Télécom en Orange via l’expansion sur le domaine de la téléphonie mobile. Free est donc un opérateur alternatif dans le sens où c’est une alternative à Orange, l’opérateur historique.

Free

Des objectifs clairs et ambitieux

Free compte bien, avec ses objectifs fixés pour l’année 2017, devenir un grand de de la téléphonie et des fournisseurs d’accès internet. Le chemin tracé et SFR souffrant, le groupe d’Iliad espère peut-être profiter de la situation. Entre une couverture 4G à 85% d’ici la fin 2017, une intention ferme de posséder 25% du marché très haut début et 25% du marché mobile, la position de Free est claire.

Free a récemment reçu un investissement de 200 millions d’euros de la part de la Banque Européenne d’investissement, et ce n’est pas la première, mais bien la troisième fois que cela arrive. Ces fonds doivent justement servir à agrandir le réseau. Les moyens semblent donc à disposition pour accomplir les objectifs fixés.

80 articles publiés

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves Coulbeaux

Rédacteur web, Pierre-Yves saura nous donner les informations les plus exclusives à propos des opérateurs, ainsi que les dernières offres à ne pas manquer.

Donnez votre opinion : commentez !