Free Mobile : une campagne pleine d’humour, et de plagiat

Publié le 24 avril 2017 à 15h21

Pierre-Yves C.

Pas de commentaire

Pour fêter le tout illimité, Free Mobile a lancé une campagne publicitaire pleine d’humour. Cependant, il semble que l’opérateur ait oublié de préciser une chose : ces images sont plus que largement inspirées de celle d’un livre.

Des affiches trop ressemblantes au livre pour être originales

La nouvelle campagne d’affiches de Free Mobile se révèle pleine d’humour. Il s’agit de mettre en scène des situations du quotidien dans des conversations sur smartphone. Aussi, chaque affiche est une capture d’écran. Les générations s’y mêlent aux situations. Le but pour Free Mobile est évidemment de se mettre en avant en se montrant comme celui à qui l’on doit l'illimité. Et cela n’est pas tout à fait faux.

Lorsque l’on met les deux œuvres côte à côte, difficile d’ignorer la ressemblance. Le contexte et le texte sont exactement les mêmes. Ainsi, on y retrouve une grand-mère, au lieu d'une mère, qui se heurte au correcteur automatique de son smartphone. Certes, on pourrait simplement parler d’idées similaires, mais le rapprochement ne s’arrête pas là. C’est le même mot qui est corrigé de la même façon dans les mêmes phrases. L’opérateur de Xavier Niel va avoir du mal à nier la ressemblance et le plagiat. L’affaire ne concerne pour le moment qu’une seule des affiches mises en circulation.

plagiat de Free Mobile

A gauche, le livre d'Alban Orsini, et à droite, l'affiche de Free Mobile. Plagiat ? Difficile de ne pas y croire.

L’éditeur du livre compte porter plainte contre Free Mobile

Le livre plagié s’intitule Avec maman, a été écrit par Alban Orsini et publié en 2014 par la maison Chiflet & Cie. Il s’agit d’un roman épistolaire. L’œuvre s’inscrit dans une volonté d’actualiser le genre, initialement constitué de lettres, en remplaçant celles-ci par des échanges de SMS. C’est l’éditeur du roman, Hugues de Saint Vincent, qui a décidé de porter plainte contre l’opérateur. Il a par ailleurs déclaré que “quand on est Free, qu’on se réclame comme une entreprise libre, qui ouvre les marchés et respecte tout, on ne peut pas faire ça. Il faut respecter le droit d’auteur”.

Reste à savoir comment réagira l’opérateur téléphonique sans engagement, et quelle sanction sera prononcée. Amende, dommages et intérêts, droits d’auteur ou simple retrait des affiches ?

80 articles publiés

Pierre-Yves Coulbeaux

Pierre-Yves Coulbeaux

Rédacteur web, Pierre-Yves saura nous donner les informations les plus exclusives à propos des opérateurs, ainsi que les dernières offres à ne pas manquer.

Donnez votre opinion : commentez !