Une nouvelle révélation du canard enchaîné appuie l’hypothèse du rachat de SFR par Bouygues Télécom

Publié le 6 juillet 2018 à 9h38

Thomas T.

Pas de commentaire

Ce n'est pas la première rumeur qui touche SFR concernant son rachat par son concurrent Bouygues Télécom. Après le Figaro, c'est au tour du canard enchaîné d'appuyer cette hypothèse. Le gouvernement semble de plus en plus ouvert à un retour à trois opérateurs en France. Si rien n'a été confirmé de part et d'autre, l'accumulation de rumeurs commence à apporter de la crédibilité à l'hypothèse du rachat.

Bouygues Télécom a déjà tenté de racheter SFR ce printemps

Une rumeur avait déjà circulé, il y a quelques semaines, propagée par l'agence Bloomberg. Selon eux, Martin Bouygues était en discussion avec un fonds d'investissement, CVC Capital Partners. Évidemment, l'objet de ces échanges est la formulation d'une offre pour le rachat de SFR. Si le stade de la discussion n'a pas été dépassé, le journal Le Figaro a confirmé que ces rumeurs étaient réelles, mais que les négociations n'ont pas abouti.

Cependant, cela ne veut pas dire que l'idée du rachat a été abandonnée, bien au contraire. Cela s'explique par le fait que SFR n'est pas dans une situation d'urgence, malgré une dette de plusieurs milliards d'euros. Les récentes mesures ont par ailleurs permis de relancer légèrement l'activité de l'entreprise pour début 2018.

Le président du Groupe Bouygues depuis 1989, Martin Bouygues

Martin Bouygues, président-directeur général du groupe Bouygues depuis 1989.

Le Canard Enchaîné ravive la flamme des rumeurs de rachat

Après Bloomberg et Le Figaro, c'est au tour du Canard Enchaîné d'ajouter son grain de sel. Le journal, connu pour ses fréquentes révélations, apporte des précisions aux rumeurs précédemment énoncées. Selon lui, Martin Bouygues aurait rencontré Patrick Drahi le 29 mai dernier. Le premier aurait alors proposé au second de racheter 51% de SFR, laissant 24% à Patrick Drahi, et 25% pour le fonds d'investissement CVC.

Le président du conseil d'administration de l'opérateur au carré rouge aurait toutefois refusé cette offre. Une contre-offre de 24 milliards d'euros, dont 15 milliards servant à couvrir la dette de SFR, aurait alors été mise sur la table par le milliardaire, qui souhaite de plus garder la moitié des parts du groupe, en cas de fusion. Si ces rumeurs s'avéraient confirmées, nul doute que les négociations ne font que commencer.

Rachat SFR par Bouygues confirmé par Canard Enchaîné.

Le Canard Enchaîné, avec ses nouvelles révélations, appuie l'hypothèse d'un rachat de SFR par Bouygues Télécom.

Découvrez aussi : SFR a acheté les droits de diffusion des concours d'équitation.

10 articles publiés

Thomas Triponney

Thomas Triponney

Thomas, passionné de la culture internet et de technologie, vous retransmet au quotidien l'actualité mobile : smartphones, forfaits, stratégies, etc.

Donnez votre opinion : commentez !