Orange l’affirme : aucune fusion-acquisition avant 2025 avec Deutsche Telekom

Publié le 5 mars 2020 à 9h32

Victor M.

Pas de commentaire

Stéphane Richard, le PDG du groupe Orange, ne s’est pas seulement contenté de démentir officiellement les rumeurs de fusion entre son entreprise et Deutsche Telekom ; il les a également toutes repoussées jusqu'en 2025.

Orange est clair sur ses intentions : aucune fusion avec Deutsche Telekom avant 2025

C'est une porte qui vient de se refermer chez Orange. Effectivement, à l'occasion de la présentation de son plan stratégique, l'opérateur historique des télécoms vient d'annoncer qu'aucune fusion-acquisition n'était envisageable avant 2025. Il est probable qu'Orange souhaite se concentrer sur le déploiement de la 5G, qui sera un investissement déjà bien conséquent.

Stéphane Richard lors de la présentation du plan d'Orange.

C'est au cours de la présentation du plan d'Orange que le PDG a démenti la rumeur d'une fusion.

Orange se refuse de regarder à droite et à gauche en même temps. Si l'entreprise dément pour le moment la rumeur d'une éventuelle fusion,  il est possible que cette affaire revienne sur le tapis dans la décennie à venir. Un écueil pour les actionnaires enthousiastes à l'idée d'une fusion : suite à l'annonce du quotidien Handelsblatt, l'action de l'opérateur avait bondi de 2%.

Un pilier pour la consolidation des opérateurs européens ?

Si Orange faisait office de candidat idéal à une éventuelle fusion avec son homologue allemand, c'est parce que l'opérateur français dispose de moyens financiers importants et fait figure de référence sur le marché. Cependant, cette fusion s'apparentait plus à un rachat d'Orange par Deutsche Telekom, ce dernier possédant une capitalisation deux fois plus importante (76,5 milliards contre 38 milliards). Il est donc possible qu'Orange souhaite simplement renforcer son capital sur les cinq années à venir. Une fois cet objectif atteint, l'opérateur pourrait envisager une fusion plus sereinement.

Orange est présent dans le monde entier

Avec sa division business, Orange possède de l'influence sur les 5 continents.

Ces rumeurs font également écho à un appel du pied des opérateurs européens. Effectivement, ce ne sont pas moins de 21 acteurs du marché en Europe qui ont envoyé une lettre à Bruxelles. Ils sommaient les instances européennes de valider, voire d'encourager, les fusions entre opérateurs. Le but derrière ces manœuvres ? Pouvoir être plus compétitif face à des pays comme la Chine ou les USA. Ces deux pays compteront bientôt 3 opérateurs chacun contre une centaine en Europe.

23 articles publiés

Victor Malatier

Victor Malatier

Rédacteur chargé de l'actualité des forfaits mobiles sans engagement, des nouveautés des opérateurs et des offres promotionnelles disponibles.

Donnez votre opinion : commentez !