Telefonica Deutschland choisit Huawei et Nokia pour son réseau 5G

Publié le 14 janvier 2020 à 8h24

Hamidouche .

Pas de commentaire

Si Huawei souffre de la polémique concernant son potentiel espionnage industriel, cela ne l'empêche pas de continuer de jeter son dévolu sur l'Europe. Après avoir annoncé un investissement massif de 40 milliards d'euros, Huawei vient de se partager la mise en place des installations 5G de Telefonica Deutschland avec le finlandais Nokia.

L'appétit d'Huawei en Europe n'en finit pas de grandir

Avec ce contrat pour installer les équipements 5G de Telefonica, Huawei et Nokia viennent de décrocher le gros lot. Le constructeur de Shenzhen continue de voir son influence en Europe grossir. Après avoir annoncé vouloir investir plus de 40 milliards d'euros en Europe, Huawei enchaîne et décroche des contrats notamment en Espagne, au Portugal et désormais en Allemagne.

Huawei fait figure de précurseur en matière de 5G.

Le département R&D de Huawei est reconnu pour sa qualité. Raison pour laquelle il est ardu de se passer de lui.

Alors que les décideurs allemands sont toujours hésitants quant à savoir s'il faut oui ou non laisser Huawei participer à l'appel d'offre des fréquences 5G, Telefonica a pris sa décision. Malgré la pression exercée par les États-Unis pour inciter les Allemands et l'Europe entière à abandonner Huawei, les décideurs européens hésitent. Ils sont probablement méfiants mais ne souhaitent pas non plus froisser les investisseurs chinois.

Les pays d'Europe pris entre le marteau en l'enclume

Alors que la révolution des télécommunications approchent, chacun aimerait profiter de l'apport et de l'expertise du Chinois. L'industriel possède en effet un département R&D extrêmement compétent et pourrait limiter les coûts d'installations des équipements 5G. Cependant tout n'est pas si simple. Les accusations d'espionnage visant la firme de Ren Zhengfei ont beau être démenties, le doute infuse.

Huawei jette son dévolu sur l'Europe suite à son bannissement.

Le constructeur chinois a notamment prévu d'investir 40 milliards de dollars d'ici 2025.

Le parfum de guerre froide qui avait disparu en 1991 refait désormais surface. Les Européens doivent choisir entre les États-Unis et la Chine. Il peut sembler compliqué de faire un compromis, tant la situation entre Donald Trump et Huawei est inextricable. Cependant, face à un tel dilemme, de nombreux opérateurs européens se contentent de ne rien faire pour l'instant. Pourtant, alors que l'attribution des fréquences 5G approche, un choix devra être fait par les pays du Vieux Continent : Est ou Ouest ?

8 articles publiés

Hamidouche

Hamidouche

Donnez votre opinion : commentez !