Le débit internet dans le monde s’améliore, mais pour une minorité de pays.

Publié le 4 janvier 2018 à 10h58

Louis V.

Pas de commentaire

Alors que la France tente de tirer son épingle du jeu en Europe concernant la 4G, le débit mondial de connexions à Internet a augmenté durant l'année 2017. Les chiffres ont été publiés par l'agence qui propose entre autres, de mesurer les connexions instantanées via l'application Speedtest. Toutefois, les chiffres communiqués concernent principalement les efforts réalisés dans les pays auparavant bien moins connectés.

Une amélioration du débit moyen des connexions dans le monde de 30%

Selon le bilan de l'agence Ookla, la vitesse de connexion à Internet s'est nettement améliorée sur le plan mondial en 2017. Par rapport à 2016, plusieurs pays ont fait un bond significatif dans le domaine. Pour établir ce bilan, tant les connexions fixes que mobiles ont été prises en compte.

En ce qui concerne les augmentations, certaines semblent établir des records, sur mobiles notamment. Le Laos a enregistré une hausse de presque 250% de ses vitesses de connexion, par rapport à l'année précédente. Le Vietnam et Trinité-et-Tobago ont eux aussi nettement progressé sur ce plan. Les mesures ont été prises au regard des performances de novembre 2017. Elles sont donc particulièrement éloquentes. Ces trois pays sont suivis de près par Hongkong. Seul ce podium peut se targuer de s'être amélioré avec une hausse de plus de 100%. La France se classe en 34e position pour son débit mobile même si beaucoup déplorent ses mauvais scores en 4G.

La vitesse moyenne de débit de téléchargement sur mobile a augmenté de 30% en moyenne, et dépasse aussi très légèrement ce score pour les connexions fixes. Néanmoins, ces chiffres flatteurs pour certains cachent de vraies disparités, y compris parmi des pays très peuplés. Des données qui touchent donc un nombre important d'individus, pour lesquels le débit ne s'est pas amélioré, voire a eu tendance à régresser.

Des chiffres encourageants qui cachent néanmoins d'importantes disparités

Si certains pays parviennent à tirer leur épingle du jeu, d'autres ont plus de difficulté à avoir accès à un débit de qualité. De plus le chiffre moyen d'augmentation du débit de 30% cache une réalité moins reluisante. On compte d'ailleurs, autant pour les débit fixes que mobiles, toujours plus de pays en-dessous qu'au-dessus de cette moyenne d'augmentation. Cette donnée disparaît avec l'effet de moyenne, car ceux qui ont pu s'améliorer l'ont fait avec des scores énormes.

Les connexions n'ont pas augmenté pour tout le monde même parmi les pays les plus peuplés.

Classement des évolutions de débit de connexion mobile parmi les pays les plus peuplés.

À titre de comparaison, les scores présentés par le Nigeria et le Bangladesh sont représentatifs. Ces derniers ont vu leurs débits de connexion reculer. De même certains pays ont même montré un net recul de performances, comme l'Algérie concernant les connexions fixes, d'après ce rapport.

L'annonce positive du 30% d'augmentation de débit de connexion moyen doit donc être prise avec des pincettes. La majeure partie des pays reste en dessous de la moyenne du débit moyen mondial en fixe et comme en mobile.

40 articles publiés

Louis Vazart

Louis Vazart

Louis suit de près l'actualité des constructeurs de mobiles et déniche les informations les plus récentes à leur sujet.

Donnez votre opinion : commentez !